Ou pourquoi les boutiques de réparation électronique n’existeront bientôt plus …

Dans cet article, je vais discuter de mon expérience sur l’électronique des appareils grand public, sa fiabilité, et les pannes que j’ai pu rencontrer.  Quels sont les points faibles des télévisions ? La garantie de 5 ans est-elle une bonne affaire ? Pourquoi un lecteur CD/DVD ne dure pas plus de quelques années ? Est ce qu’un appareil d’une marque connue durera plus longtemps ?

Il y a 5 ou 10 ans, les télés à écran plat sortaient juste des labos, et seules quelques personnes (très) fortunées pouvaient s’en offrir. Tout le monde avait une télé cathodique, avec un écran plus ou moins bombé selon son âge. Bien que moins cher qu’une bonne télé LCD de nos jours, le petit écran représentait quand même un investissement.

Quand celui ci tombait en panne, on s’adresse alors à « l’ami qui s’y connaît », à moi donc ! J’ai pu ouvrir, démonter, tester et parfois même réparer un nombre significatif de télévisions, chaînes hifi, amplis, télécommandes, moniteurs, etc …

Les pannes courantes

L’alimentation

alimentation PC petit

Contrairement à la croyance populaire, les pannes les plus grosses et les plus franches sont souvent les plus faciles à réparer. En effet, il est plus simple de diagnostiquer le problème sur une télé qui ne s’allume plus du tout, qu’une panne de son quand la télé chauffe, parfois…  Parmi les pannes que j’ai vues, beaucoup ont leur cause dans l’alimentation. Parfois, c’est aussi simple que le fusible grillé. Il suffit d’en remettre un neuf pour redonner vie à l’appareil malade. D’autres fois, c’est un varistor, un élément de protection contre les surtensions, qui, en faisant son travail, s’est mis en court circuit. La TV fait alors disjoncter le secteur dès qu’on l’allume. Là encore, il suffit juste de le remplacer. Je dirais que cela répare entre 30 et 40% des pannes que j’ai pu voir.

D’autres fois, c’est le circuit de contrôle de l’alimentation à découpage qui est mort. L’étage d’alimentation travail avec la tension du secteur, et s’occupe de créer des tensions plus faibles pour les autres composants. Cet étage travaille avec des courants assez forts, et avec des composants qui chauffent. Quand la télé vieillit, la poussière s’accumule à l’intérieur et le refroidissement des composants se dégrade. A force, le transistor de découpage finit par partir en fumée, et c’est la fin … Ou alors le circuit de régulation a un petit bug, et envoie trop de courant dans ce pauvre transistor, qui signale sa mort par quelques signaux de fumée que l’on peut apercevoir de la carcasse. Il faut alors changer le transistor et son circuit de contrôle. Pour un particulier, il est assez difficile de s’approvisionner en pièces détachées … Chaque TV à ses propres références, que le revendeur local n’a pas en stock … Et ces composants coûtent souvent moins chers que les frais de port.

L’ampli ligne

Il y a une ligne horizontale très brillante au milieu de l’écran ? Ou éventuellement verticale ? Encore une fois, c’est un gros transistor qui chauffe qui a passé l’arme à gauche. Le changer redonne souvent vie au téléviseur.

Problème de son ?

haut parleur petitL’ampli BF qui s’occupe de faire vibrer le haut parleur chauffe aussi … Parfois trop ! D’autres fois, c’est tout simplement un haut parleur défectueux qui est la source du malheur. Mais attention, les HPs des télévisions cathodiques sont spéciaux, ils ont un blindage pour bloquer le champ magnétique. Avez vous déjà approché un aimant de l’écran ? ;-)

La vieillesse:

1- Les condensateurs chimiques

alimentation PC2 petit

C’est la cause de pas mal de pannes aussi … Les composants vieillissent aussi, et n’ont plus les mêmes caractéristiques que dans leur jeunesse. Ce sont les condensateurs chimiques qui souffrent le plus. Encore une fois, la chaleur accélère leur vieillissement. L’électrolyte à l’intérieur finit par s’évaporer, et le condensateur perd de sa capacité. Certains gonflent à cause de la pression, d’autres finissent par se court-circuiter. Le symptôme est que l’appareil ne s’allume plus à tous les coups, ou qu’une led clignote indiquant un défaut. Dans ce cas, les condensateurs de filtrage de l’alimentation ne filtrent plus correctement la tension de sortie. Il y a eu une épidémie sur les cartes mère d’ordinateurs il y a quelques temps. Mais énormément d’appareils sont touchés. La panne survient après 2 à 4 ans environ.

2- Les soudures sèches

Celles ci provoquent des pannes intermittentes. C’est encore un effet de la chaleur ! En chauffant, les métaux se dilatent, ainsi que les autres matériaux. Mais le circuit imprimé qui supporte tous les composants se dilate moins. Sur les gros composants, transistors de puissance, transfo, THT, la différence peut être sensible. Les contraintes mécaniques répétitives finissent par faire bouger les pattes de composants dans leur soudure. Celle ci finit par se craqueler, et le contact devient de moins en moins bon. La résistance augmente, Mr Joule chauffe de plus en plus, et l’oxydation finit par couper le contact. C’est pour ça qu’un bon coup sur le coté de la TV permet parfois de la faire fonctionner de nouveau !soudures

3- La poussière

En plus d’empêcher le refroidissement des composants, elle se colle sur les lentilles des lecteurs optiques. Qu’ils soient lecteurs de CD ou de DVD, leur bon fonctionnement s’interrompt au bout de 3 ou 4 ans. Couvert de poussière, le bloc optique a de plus en plus de mal à décoder les 0 et les 1 à la surface du média. La lentille laser est alors utilisée à plus forte puissance pour compenser, et cela réduit sa durée de vie. Un nettoyage méticuleux de la lentille et de la diode laser donne parfois une seconde vie au lecteur, mais c’est souvent de courte durée. Et le changement du bloc optique est rarement envisageable. Parmi les lecteurs connus posant ce problème, il y a la PS3. Et oui ! Un nouveau lecteur coûte dans les 100€,  et a redonné vie à celle d’un ami.

La poussière se dépose aussi sur les potentiomètres de réglage. Cela se traduit par des crachouillis désagréables lorsque l’on change le volume de l’ampli. Un peu de bombe à contact résout temporairement le problème, mais il est recommandé de changer le potentiomètre à terme.

Et alors, ce tube ?

En général, il va très bien, ce n’est pas la peine de le changer ! Il m’est arrivé une seule fois d’en trouver un défectueux. Il y avait un problème au niveau des canons à électrons, un filament de chauffage devait toucher une des électrodes. Dans ce cas la, il n’est pas rentable de procéder au changement du tube, et il vaut mieux changer la TV.

Mais alors, c’est facile de réparer les appareils ?

Non, pas toujours ! On va dire que 60% des pannes prennent moins de 10 minutes à identifier. Mais il y a des pannes beaucoup plus complexes. Il y a celles qui sont difficiles à reproduire, souvent causées par la chaleur ou le froid. Il existe pour cela des bombes qui permettent de refroidir brusquement un composant, afin de détecter le coupable. Mais c’est long et fastidieux.

Il y a les pannes associées à un composant dont on ne peut pas trouver la documentation. On ne peut pas savoir si le problème vient du composant lui même, ou bien des signaux de contrôle.

Parfois, on ne trouve pas le schéma de l’appareil, ce qui rend la recherche impossible si la panne est plus complexe que le fusible. Parfois aussi, même avec le schéma, on n’arrive pas à identifier le coupable. Soit parce que l’on n’a pas les instruments de mesure nécessaire, ou parce que l’on n’a pas les compétences, ou encore parce que l’on n’a tout simplement pas (plus) envie de s’électrocuter !

Les réparateurs professionnels

Pourquoi le devis de la réparation est-il toujours plus cher que le produit lui même ?

regulateur 7805 sur radiateurIl y a 20 ans, les télévisions et autres appareils étaient de conception assez simple. Les composants étaient gros, les circuits imprimés simple face, et les composants peu nombreux. Il était souvent assez simple de trouver la panne. Le réparateur TV/hifi/vidéo du quartier le faisait à merveille, pour un prix compétitif. Plus tard, les concepteurs de télévision ont utilisé les circuits TDAxxx de Philips, avec leur bus I²C, et intégraient de plus en plus de fonctions. Quand une telle télé avait un comportement erratique, il devenait difficile de trouver quel composant intégré était le coupable, et l’on avait pas d’autre choix que de changer la platine complète. Le prix augmentait d’autant.

Il y a les problèmes des pannes en cascade. Quand l’alimentation a fumé, elle a peut être envoyé une tension bien trop forte pour les composants du reste de l’appareil. Même si l’on remplace celle ci, rien ne garantit que l’appareil fonctionnera de nouveau. C’est très souvent le cas lors d’un orage. Les appareils qui succombent à la foudre sont bien souvent irréparables, car il y a trop de composants qui ont souffert. Ici encore, le réparateur ne pourra que facturer le remplacement de toutes les cartes électroniques … cher…

Cost réduction

condensateurs chimiques petitC’est le mal de notre société moderne de consommation. Il y a longtemps, quand on achetait une nouvelle TV dans un magasin spécialisé, il n’y avait pas un choix énorme. Après la diagonale de l’écran, on regardait la puissance du son, le nombre de canaux mémorisables, la télécommande, et peut-être le télétexte. Et puis on achetait le modèle qui correspondait à nos besoins, et il n’y en avait pas 40. Les prix dépendaient surtout des fonctions disponibles. Mais à force d’entendre parler de pouvoir d’achat partout, on cherche surtout à acheter moins cher. Les constructeurs se sont mis à fabriquer du moins cher. Exploiter des enfants chinois réduit le coût, mais cela ne suffit pas. Les concepteurs utilisent des composants moins chers, qui sont à la limite de leur capacité, ou alors des lots de composants défectueux. En fin de chaîne de fabrication, les composants électroniques sont testés puis triés. Ceux qui ne respectent pas tout à fait les caractéristiques requises seront donc vendus moins chers ! On ne va pas les jeter quand même !

Alors le consommateur se retrouve avec les condensateurs qui coulent, des soudures avec très peu d’étain, des résistances au lieu de fusibles, de diodes Zeners à la place de vrais régulateurs de tensions. Ah oui, c’est moins cher !

Donc les appareils plus chers tombent moins en panne ?

Que j’aimerais y croire … J’ai vu passer entre mes mains autant d’appareils de marque connues, que d’appareils no-name… Pour certaines classes d’appareils, c’est le cas. Un alimentation de PC à 15€ va soit griller rapidement, soit mettre le feu à votre maison. Cet article de Canard PC montre à quel point le low cost peu aller. Même si les grandes marques réduisent leur coût, la qualité doit être un peu meilleure quand même. Mais quand on voit un lecteur divx de salon à 20€ entre les fruits et légumes d’une grande surface, et le premier prix d’une grande marque à 100€, on peut se poser la question de la qualité ? Je prendrai celui à 20€, parce que de toute façon, demain, un nouveau lecteur ++ lira aussi le format XY.

Comment augmenter la durée de vie de mon appareil ?

Nous avons vu que la chaleur ne fait pas bon ménage avec la bonne santé des composants. Donc dans un premier temps, il faut prendre soin de laisser les aérations ouvertes, et d’enlever la poussière de temps en temps.  Les allumages et extinctions répétés provoquent du stress sur les composants. C’est souvent à l’allumage qu’un appareil « grille ». A chaque cycle, la dilatation tire un peu plus sur les soudures …

Faut-il alors le laisser allumer ? Pas vraiment, puisque les composants chauffent et travaillent quand ils sont sous tension.

Je pense que la durée de vie de l’appareil dépend surtout du soin appliqué lors de la conception, du choix du schéma, de la qualité des composants choisis, etc … Qu’il reste allumé ou éteint, que l’on en prenne grand soin ou pas, je pense que c’est le concepteur qui choisit la durée de vie du produit … Hélas, en tant que consommateur, nous ne pouvons pas faire grand chose …

La société de consommation nous entoure, les fabricants mettent sur le marché de plus en plus de nouveaux produits, et la qualité n’est plus au rendez-vous. Prenez l’extension de garantie, pour se protéger en cas de panne … en espérant que celle ci arrive pendant la période de couverture, et non pas le lendemain !

Update Mars 2013: Comme le dit Alex W. dans les commentaires, j’ai tenu pendant 2 ans à essayer de répondre aux problèmes tant bien que mal. Les commentaires sont désactivés pour cette article, pour ne leurrer personne ;-) Je ne vais pas pouvoir apporter une solution à toutes ces pannes (surtout celles qui parlent d’écrans plats), sachant que le vrai problème vient d’ailleurs. Voici une petite vidéo qui montre sous un nouvel aspect l’obsolescence programmée : http://www.storyofstuff.org/movies-all/story-of-electronics/. Merci à Bob pour le partage.